La Constitution de la Republique italienne

La Constitution de la République Italienne Elle est la loi fondamentale de l'État Italien. Elle constitue le point le plus élevé dans la hiérarchie des sources du droit et marque la fondation de la République Italienne. Elle a été approuvée par l'Assemblée Constituante le 22 Décembre 1947 et promulguée par le Chef d'État provisoire Enrico De Nicola le 27 Décembre 1947. Elle a été publiée dans le Journal Officiel de la République italienne n. 298, édition spéciale du 27 décembre 1947 et elle est entrée en vigueur le 1er janvier 1948. De la Constitution, il y a trois originaux, dont l'un est conservé dans les archives historiques de la Présidence de la République. L'article 1 énonce de manière solennelle le résultat du référendum du 2 Juin 1946 : «l'Italie est une République». La forme républicaine se distingue de la monarchie par rapport à la question de la souveraineté nationale. Si la souveraineté de la monarchie appartient au roi, au nom de laquelle il administre la loi, néanmoins le monarque reste supérieur à la loi même. En revanche, dans la République, comme l’indique le deuxième alinéa de l’article 1, la souveraineté appartient au peuple, au nom de laquelle il légifère, assurant que personne ne soit placé au-dessus de la loi.